À l'orée des mots


Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

À l'orée des mots
À l'orée des mots
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Bleu nuit
Ne varietur (Breizh) EmptyMar 4 Juin - 18:37 par Seawulf

» Comme un morceau de nuit, découpé dans son étoffe de Deborah Heissler
Ne varietur (Breizh) EmptyMar 14 Mai - 15:14 par Seawulf

» Carnet de vie de Flash.
Ne varietur (Breizh) EmptySam 4 Mai - 15:49 par Seawulf

» Entrevoir
Ne varietur (Breizh) EmptyMer 3 Avr - 22:16 par Seawulf

» Derniers poèmes d’amour de Paul Eluard
Ne varietur (Breizh) EmptySam 23 Déc - 15:53 par Seawulf

» Ruby moonlight de Ali Cobby Eckermann
Ne varietur (Breizh) EmptyMar 19 Déc - 13:24 par Seawulf

» Les aleurodes s’émancipent…(éco-anxiété)
Ne varietur (Breizh) EmptyJeu 19 Oct - 10:36 par Seawulf

» La voix de la vie de Edith Bruck
Ne varietur (Breizh) EmptyJeu 19 Oct - 10:32 par Seawulf

» Dans le soir étrillé… (Breizh)
Ne varietur (Breizh) EmptyMer 20 Sep - 17:01 par Seawulf

» Tombées de Christian Hubin
Ne varietur (Breizh) EmptyJeu 27 Juil - 10:10 par Seawulf

» La brise s’égrise…
Ne varietur (Breizh) EmptySam 22 Juil - 11:15 par Seawulf

» R o u t e s
Ne varietur (Breizh) EmptyJeu 13 Juil - 11:51 par Seawulf

» Chercher la vie
Ne varietur (Breizh) EmptyVen 7 Juil - 11:08 par Seawulf

» Au matin pourpre (Breizh)
Ne varietur (Breizh) EmptyDim 28 Mai - 7:22 par Seawulf

» Ne varietur (Breizh)
Ne varietur (Breizh) EmptyVen 26 Mai - 10:46 par Seawulf

Mots-clés les plus tagués

Ne varietur (Breizh)

Aller en bas

26052023

Message 

Ne varietur (Breizh) Empty Ne varietur (Breizh)




« On s’enferme dehors, / puis on essaie de rentrer » Raymond Carver
 
Au cœur des anfractuosités de granit au matin pourpre lavé des blancs mensonges, les galets grondent et tonnent à l’envi, tout rosis d’oser bousculer quelques songes sommeillant encore au fond des cavités, parcourues de mots à peine chuchotés.
 
Un paquet de mer claque contre la paroi, réveillant d’un Dies Irae une petite chapelle tout enflammée de couleurs et de désarroi, rassemblée en silence autour de l’autel où l’écho de prières, de rires et de joies, clame Marie et les ex-voto qui se côtoient.
 
Le ciel ne ressemble plus à un volcan, traînes rouges et rubans d’or s’en sont allés ; avec eux, comptines et légendes de korrigans, et les océanides veillent sous la voûte azurée, miroir d’opale, contre-jour de la nuit oubliée, aux vœux des amoureux qui se sont aimés.
 
La lande, bousculée, se ploie et se déploie ; les courlis et les cormorans d’effrois se tapissent, le suroît bourdonne, et l’homme sans voix ouvre son cœur à ceux qui s’attendrissent ; il effeuille doucement le calepin de l’enfance, et pétille déjà, à la secrète musicalité des romances.
Seawulf
Seawulf

Messages : 132
Date d'inscription : 20/03/2021

https://www.seawulf-proesie.com/

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : reddit
- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum