À l'orée des mots


Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

À l'orée des mots
À l'orée des mots
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Bleu nuit
R o u t e s EmptyMar 4 Juin - 18:37 par Seawulf

» Comme un morceau de nuit, découpé dans son étoffe de Deborah Heissler
R o u t e s EmptyMar 14 Mai - 15:14 par Seawulf

» Carnet de vie de Flash.
R o u t e s EmptySam 4 Mai - 15:49 par Seawulf

» Entrevoir
R o u t e s EmptyMer 3 Avr - 22:16 par Seawulf

» Derniers poèmes d’amour de Paul Eluard
R o u t e s EmptySam 23 Déc - 15:53 par Seawulf

» Ruby moonlight de Ali Cobby Eckermann
R o u t e s EmptyMar 19 Déc - 13:24 par Seawulf

» Les aleurodes s’émancipent…(éco-anxiété)
R o u t e s EmptyJeu 19 Oct - 10:36 par Seawulf

» La voix de la vie de Edith Bruck
R o u t e s EmptyJeu 19 Oct - 10:32 par Seawulf

» Dans le soir étrillé… (Breizh)
R o u t e s EmptyMer 20 Sep - 17:01 par Seawulf

» Tombées de Christian Hubin
R o u t e s EmptyJeu 27 Juil - 10:10 par Seawulf

» La brise s’égrise…
R o u t e s EmptySam 22 Juil - 11:15 par Seawulf

» R o u t e s
R o u t e s EmptyJeu 13 Juil - 11:51 par Seawulf

» Chercher la vie
R o u t e s EmptyVen 7 Juil - 11:08 par Seawulf

» Au matin pourpre (Breizh)
R o u t e s EmptyDim 28 Mai - 7:22 par Seawulf

» Ne varietur (Breizh)
R o u t e s EmptyVen 26 Mai - 10:46 par Seawulf

Mots-clés les plus tagués

R o u t e s

Aller en bas

13072023

Message 

R o u t e s Empty R o u t e s




« Âgé de cent mille ans, j’aurais encore la force
De t’attendre, ô demain pressenti par l’espoir » Robert Desnos
 
 
Il y a des routes évanescentes sillonnant vallées et collines
Épousant à contre-pentes des formes graciles et naturelles
Menant du névé là-haut, au torrent là-bas, chez Caroline ; 
Et tes mains flânent et se perdent en arabesques masculines
Radieuses et généreuses et comme un souffle d'ailes, t'ensorcelle.
 
Il y a des routes qui ressemblent à des chemins escarpés
Rocailleuses, pentues et tortueuses, comme parfois une ligne de vie
Et qui de cols en pics, tracent la courbe de ton destin, trempé
Aux onguents doux–amers de l'automne des cœurs happés
Qui te croque de froid avant l'hiver et dont tu veux quitter l'habit.
 
Il y a des routes qui s'agrémentent et s'éclairent d’instants,
Sillonnés de rayons de lune, de rais de lumière ou d’éclats enjôleurs,
Congédiant sur-le-champ les esprits chagrins et les pressentiments.
Coloris chatoyants, venez, venez, encore déambuler librement,
Au cœur de mon cœur, pour me serrer près de vous comme une fleur !
Seawulf
Seawulf

Messages : 132
Date d'inscription : 20/03/2021

https://www.seawulf-proesie.com/

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : reddit

R o u t e s :: Commentaires

Aucun commentaire.

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum