BALADE EN PROÉSIE
Bienvenue à vous qui passez par ici. Faites y une halte, prenez le temps et si "Balade en proésie" vous parle, installez vous et créez des mots passeurs de vie. Belle journée à vous.
Seawulf (Yves)

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

BALADE EN PROÉSIE
Bienvenue à vous qui passez par ici. Faites y une halte, prenez le temps et si "Balade en proésie" vous parle, installez vous et créez des mots passeurs de vie. Belle journée à vous.
Seawulf (Yves)
BALADE EN PROÉSIE
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Midnight blue
La nuit EmptyHier à 8:18 par Seawulf

» Nuit-amant
La nuit EmptyLun 17 Jan - 13:40 par Seawulf

» Fragments écorchés
La nuit EmptyMer 5 Jan - 7:31 par Seawulf

» Prose pour l'étrangère et Carnets de grand chemin de Julien Cracq
La nuit EmptyMar 4 Jan - 16:33 par Seawulf

» Saha et Noor (Afghanistan War)
La nuit EmptyMar 4 Jan - 13:00 par Seawulf

» Ciel à perdre suivi de Le jardin des hommes de Aksinia Mihaylova
La nuit EmptyMar 4 Jan - 12:35 par Seawulf

» Nords improbables
La nuit EmptyMar 7 Déc - 7:55 par Seawulf

» Le train de 6 heures 54
La nuit EmptyJeu 2 Déc - 16:25 par Seawulf

» Désaccordé(e)
La nuit EmptyDim 7 Nov - 9:59 par Seawulf

» La vie masquée
La nuit EmptyMer 27 Oct - 8:50 par Seawulf

» Eurythmie symphonique
La nuit EmptyMar 26 Oct - 16:47 par Seawulf

» Le temps...
La nuit EmptyVen 22 Oct - 15:38 par Seawulf

» Silence haletant
La nuit EmptyVen 22 Oct - 15:06 par Seawulf

» Rondeur des mains
La nuit EmptyJeu 7 Oct - 14:32 par Seawulf

» À la lumière du désamour
La nuit EmptyVen 24 Sep - 15:51 par Seawulf

La nuit

Aller en bas

La nuit Empty La nuit

Message par Seawulf Mer 24 Mar - 7:34

« Vous revenez la nuit : vos amants, vos poètes
Marchent à vos côtés. » André Theuriet
 
À l’aube claire de mes nuits noires
j’invente des mirages aux miroirs
brisés de larmes. Mes mains nues
ouvertes au ciel chantent des mots tus
depuis si longtemps, engoncés
qu’ils sont, de chimères froissées.
Les oiseaux s’abîment dans le lac,
crinolines acérées, ils hurlent tout à trac !
Cavalcades de chevaux enjuponnés,
je frappe à la fenêtre enkystée
d’ors opalins mi-appesantis,
pizzicato d’un stradivarius assoupi !
Seawulf
Seawulf

Messages : 87
Date d'inscription : 20/03/2021

Voir le profil de l'utilisateur https://www.seawulf-proesie.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum