À l'orée des mots


Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

À l'orée des mots
À l'orée des mots
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Bleu nuit
L'unique réponse  de Jean-Marc Sourdillon EmptyMar 4 Juin - 18:37 par Seawulf

» Comme un morceau de nuit, découpé dans son étoffe de Deborah Heissler
L'unique réponse  de Jean-Marc Sourdillon EmptyMar 14 Mai - 15:14 par Seawulf

» Carnet de vie de Flash.
L'unique réponse  de Jean-Marc Sourdillon EmptySam 4 Mai - 15:49 par Seawulf

» Entrevoir
L'unique réponse  de Jean-Marc Sourdillon EmptyMer 3 Avr - 22:16 par Seawulf

» Derniers poèmes d’amour de Paul Eluard
L'unique réponse  de Jean-Marc Sourdillon EmptySam 23 Déc - 15:53 par Seawulf

» Ruby moonlight de Ali Cobby Eckermann
L'unique réponse  de Jean-Marc Sourdillon EmptyMar 19 Déc - 13:24 par Seawulf

» Les aleurodes s’émancipent…(éco-anxiété)
L'unique réponse  de Jean-Marc Sourdillon EmptyJeu 19 Oct - 10:36 par Seawulf

» La voix de la vie de Edith Bruck
L'unique réponse  de Jean-Marc Sourdillon EmptyJeu 19 Oct - 10:32 par Seawulf

» Dans le soir étrillé… (Breizh)
L'unique réponse  de Jean-Marc Sourdillon EmptyMer 20 Sep - 17:01 par Seawulf

» Tombées de Christian Hubin
L'unique réponse  de Jean-Marc Sourdillon EmptyJeu 27 Juil - 10:10 par Seawulf

» La brise s’égrise…
L'unique réponse  de Jean-Marc Sourdillon EmptySam 22 Juil - 11:15 par Seawulf

» R o u t e s
L'unique réponse  de Jean-Marc Sourdillon EmptyJeu 13 Juil - 11:51 par Seawulf

» Chercher la vie
L'unique réponse  de Jean-Marc Sourdillon EmptyVen 7 Juil - 11:08 par Seawulf

» Au matin pourpre (Breizh)
L'unique réponse  de Jean-Marc Sourdillon EmptyDim 28 Mai - 7:22 par Seawulf

» Ne varietur (Breizh)
L'unique réponse  de Jean-Marc Sourdillon EmptyVen 26 Mai - 10:46 par Seawulf

Mots-clés les plus tagués

L'unique réponse de Jean-Marc Sourdillon

Aller en bas

04042022

Message 

L'unique réponse  de Jean-Marc Sourdillon Empty L'unique réponse de Jean-Marc Sourdillon




Noyau nocturne

Aller loin l’hiver dans les nuits froides jusqu’à cette clairière obscure mais centrale où, dans les vibrations du verre, tout près de soi, quelque chose se suggère de la présence des étoiles.

Souffle avant-coureur d’une parole qui balbutie, peut-être parce qu’il fait froid, et qui déchire ou qui trouble celui qui, venu là pour l’entendre, voudrait être sûr qu’il l’entend parce qu’obscurément il sait que sa vie en dépend.

C’est pour cela qu’il est venu, pour que dans sa vie s’introduise quelque chose d’intact et de frissonnant et qu’alors il puisse, seulement alors, en toute conscience, commencer à naitre, à naitre vraiment au long d’elle dans la nuit froide,
guidé de loin en loin par cette respiration, cette lumière qui hésite et qui tremble dans le froid, dans le verre, dans l’attente comme tout ce qui dans ce monde est vivant.
 
La poésie
 
Des mots qui naissent des mots,
des phrases qui conduisent vers d’autres
et qui conduisent vers ce qui n’est
ni paroles ni phrases
mais ne cesse de naitre
du milieu d’elles,
la naissance elle-même
au bout du poème
Seawulf
Seawulf

Messages : 132
Date d'inscription : 20/03/2021

https://www.seawulf-proesie.com/

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : reddit
- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum