À l'orée des mots


Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

À l'orée des mots
À l'orée des mots
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Bleu nuit
L'intérieur du monde de Jean-Pierre Lemaire EmptyMar 4 Juin - 18:37 par Seawulf

» Comme un morceau de nuit, découpé dans son étoffe de Deborah Heissler
L'intérieur du monde de Jean-Pierre Lemaire EmptyMar 14 Mai - 15:14 par Seawulf

» Carnet de vie de Flash.
L'intérieur du monde de Jean-Pierre Lemaire EmptySam 4 Mai - 15:49 par Seawulf

» Entrevoir
L'intérieur du monde de Jean-Pierre Lemaire EmptyMer 3 Avr - 22:16 par Seawulf

» Derniers poèmes d’amour de Paul Eluard
L'intérieur du monde de Jean-Pierre Lemaire EmptySam 23 Déc - 15:53 par Seawulf

» Ruby moonlight de Ali Cobby Eckermann
L'intérieur du monde de Jean-Pierre Lemaire EmptyMar 19 Déc - 13:24 par Seawulf

» Les aleurodes s’émancipent…(éco-anxiété)
L'intérieur du monde de Jean-Pierre Lemaire EmptyJeu 19 Oct - 10:36 par Seawulf

» La voix de la vie de Edith Bruck
L'intérieur du monde de Jean-Pierre Lemaire EmptyJeu 19 Oct - 10:32 par Seawulf

» Dans le soir étrillé… (Breizh)
L'intérieur du monde de Jean-Pierre Lemaire EmptyMer 20 Sep - 17:01 par Seawulf

» Tombées de Christian Hubin
L'intérieur du monde de Jean-Pierre Lemaire EmptyJeu 27 Juil - 10:10 par Seawulf

» La brise s’égrise…
L'intérieur du monde de Jean-Pierre Lemaire EmptySam 22 Juil - 11:15 par Seawulf

» R o u t e s
L'intérieur du monde de Jean-Pierre Lemaire EmptyJeu 13 Juil - 11:51 par Seawulf

» Chercher la vie
L'intérieur du monde de Jean-Pierre Lemaire EmptyVen 7 Juil - 11:08 par Seawulf

» Au matin pourpre (Breizh)
L'intérieur du monde de Jean-Pierre Lemaire EmptyDim 28 Mai - 7:22 par Seawulf

» Ne varietur (Breizh)
L'intérieur du monde de Jean-Pierre Lemaire EmptyVen 26 Mai - 10:46 par Seawulf

Mots-clés les plus tagués

L'intérieur du monde de Jean-Pierre Lemaire

Aller en bas

22042023

Message 

L'intérieur du monde de Jean-Pierre Lemaire Empty L'intérieur du monde de Jean-Pierre Lemaire




Extraits


Simple mortel


Relais


Je reste avec toi sous l'étang glacé,
nu comme les morts, le temps que Dieu voudra,
dont je perds le compte jusqu'à l'angélus.
Nous ne parlons pas plus que durant ta vie
comme c'est l'habitude entre père et fils
mais endurons des souffrances jumelles :
ce que tu as subi sans un mot, je le sais.
Je regagnerai la rive  à bout de forces
et je reprendrai mes habits sous l'arbre
où l'aube commence à dessiner les branches.
Toi, tu monteras d'un trait au Paradis.


Les bras ouverts


Le jour et la nuit


Les murs ont repoussé au soleil levant,
peints en rose, en jaune, en vert pâle
et les palmes s'ébrouent comme des cigognes
avec, il le sait, la mémoire des clans,
les querelles de clochers.
Pierre se souvient de la nuit précédente
en prison, quand la chaine autour de sa cheville
est tombée. Il tirait sur sa jambe
affranchie du poids, la porte du cachot
s'est ouverte, il était dans la cour, 
passait la poterne donnant sur la ville.
Il a marché longtemps dans les rues soyeuses,
un ange à ses côtés. Ils auraient pu entrer
dans toutes les maisons, réveiller les gens,
demander du pain, du poisson, des fruits.
L'ange a disparu. Même pour une aumône
sur la voie publique, on serait mal reçu 
ce matin, pense-t-il. N'était-ce qu'un rêve?
Mais il est dehors. Dans son cœur nocturne
quelque chose brille et tinte parfois :
les clefs d'or de la ville
qu'il a sous les yeux, qui descend du ciel,
fille du jour et des étoiles.
Seawulf
Seawulf

Messages : 132
Date d'inscription : 20/03/2021

https://www.seawulf-proesie.com/

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : reddit
- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum