À l'orée des mots


Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

À l'orée des mots
À l'orée des mots
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Comme un morceau de nuit, découpé dans son étoffe de Deborah Heissler
Nuit-amant EmptyMar 14 Mai - 15:14 par Seawulf

» Carnet de vie de Flash.
Nuit-amant EmptySam 4 Mai - 15:49 par Seawulf

» Entrevoir
Nuit-amant EmptyMer 3 Avr - 22:16 par Seawulf

» Derniers poèmes d’amour de Paul Eluard
Nuit-amant EmptySam 23 Déc - 15:53 par Seawulf

» Ruby moonlight de Ali Cobby Eckermann
Nuit-amant EmptyMar 19 Déc - 13:24 par Seawulf

» Les aleurodes s’émancipent…(éco-anxiété)
Nuit-amant EmptyJeu 19 Oct - 10:36 par Seawulf

» La voix de la vie de Edith Bruck
Nuit-amant EmptyJeu 19 Oct - 10:32 par Seawulf

» Dans le soir étrillé… (Breizh)
Nuit-amant EmptyMer 20 Sep - 17:01 par Seawulf

» Tombées de Christian Hubin
Nuit-amant EmptyJeu 27 Juil - 10:10 par Seawulf

» La brise s’égrise…
Nuit-amant EmptySam 22 Juil - 11:15 par Seawulf

» R o u t e s
Nuit-amant EmptyJeu 13 Juil - 11:51 par Seawulf

» Chercher la vie
Nuit-amant EmptyVen 7 Juil - 11:08 par Seawulf

» Au matin pourpre (Breizh)
Nuit-amant EmptyDim 28 Mai - 7:22 par Seawulf

» Ne varietur (Breizh)
Nuit-amant EmptyVen 26 Mai - 10:46 par Seawulf

» Sur l'écritoire...
Nuit-amant EmptyMar 23 Mai - 11:21 par Seawulf

Mots-clés les plus tagués

Nuit-amant

Aller en bas

17012022

Message 

Nuit-amant Empty Nuit-amant




« Viens aliéner ta présence et la faire dégorger d’errance »
Aurélien Barrau
 
 
Des arbres noircis par l’hiver blanchissant se figent de ramures effeuillées de brises automnales. Nus désormais, ils brandissent des squelettes bileux et graphités, sculptures éparses et décharnées, comme une offrande mystique. Platitude de jeu d’échecs, le roi, la tour et le fou se confondent. Ruse aguichante pour le pion, qui se joue de la reine, désorientée.
 
« Douce nuit, sainte nuit !
Dans les cieux ! L'astre luit. »
 
Les cloches vibrent et résonnent au plat de terre, saisi par la gelée, engourdi aux crissements de pas venus fouler la douce âpreté ! Au cœur du narthex vacille la flamme enfiévrée, horizon instable et embué, s’agenouille l’infortuné(e).
 
« Reste avec nous quand vient sur nous
la nuit de la douleur et de la peur,
la nuit du doute et de la tentation,
la nuit de la mort amère. »*

Les chemins s’entrecroisent aux rondes de sentinelles endormies, où choucas et sansonnets observent à loisir le temps qui passe. La froidure étincelle d’éclats lumineux Noël, béatitude de l’infiniment petit, collier de diamants éphémères qui réchauffe le cœur et l’âme.
 
Voyage initiatique aux confins de soi, la nature libère l’esprit et le corps des miasmes encombrants l’existence. Aujourd’hui c’est jour de l’an, je tourne la page ! Le champagne pétille de joie, les cotillons exubérants font la fête, et moi, je vais par-delà l’immensité chanter le silence de l’obscur étoilé.
 
 
 
(*extraits de chants spirituels)
Seawulf
Seawulf

Messages : 131
Date d'inscription : 20/03/2021

https://www.seawulf-proesie.com/

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : reddit

Nuit-amant :: Commentaires

Aucun commentaire.

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum