BALADE EN PROÉSIE


Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

BALADE EN PROÉSIE
BALADE EN PROÉSIE
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» À la lumière du désamour
La reproduction des profils de Rosemarie  Waldrop EmptyVen 24 Sep - 15:51 par Seawulf

» Très haut amour et autres textes de Catherine Pozzi
La reproduction des profils de Rosemarie  Waldrop EmptyMar 14 Sep - 16:16 par Seawulf

» Flash-back cicatriciel
La reproduction des profils de Rosemarie  Waldrop EmptyMar 14 Sep - 14:54 par Seawulf

» Ce qui n’a pu être
La reproduction des profils de Rosemarie  Waldrop EmptyLun 13 Sep - 16:54 par Seawulf

» Attente
La reproduction des profils de Rosemarie  Waldrop EmptyLun 13 Sep - 9:43 par Seawulf

» New York 2001 « Ground zero »
La reproduction des profils de Rosemarie  Waldrop EmptySam 11 Sep - 14:56 par Seawulf

» L‘impossible espoir (Afghanistan War)
La reproduction des profils de Rosemarie  Waldrop EmptyMer 18 Aoû - 9:10 par Seawulf

» "Pax Americana", le rêve brisé des femmes ! (Afghanistan War)
La reproduction des profils de Rosemarie  Waldrop EmptyMer 18 Aoû - 7:48 par Seawulf

» La reproduction des profils de Rosemarie Waldrop
La reproduction des profils de Rosemarie  Waldrop EmptyDim 15 Aoû - 8:15 par Seawulf

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 41 le Mer 7 Avr - 10:42
NEWS

    Pas d'annonces disponibles.

    La reproduction des profils de Rosemarie Waldrop

    Aller en bas

    La reproduction des profils de Rosemarie  Waldrop Empty La reproduction des profils de Rosemarie Waldrop

    Message par Seawulf Dim 15 Aoû - 8:15

    Extraits 

    Images pensables (p.26)

    Les vagues peuvent se résoudre en un énoncé concernant l'inaltérabilité de la forme. Elles lèchent déjà votre menton, cela va sans dire, au moment même où vous êtes encore en train de décrire les dangers de la terre ferme, après l'avoir si longtemps aimée. Les mouettes étaient immobiles. Pourtant la lumière tombait sur leur corps surmenés. Il est impossible de les prouver à l'intérieur de la substance du monde, disais-tu. Leur vol si différent. J'étais heureuse de découvrir la cause, de manière à mieux ignorer les effets. Les nuages se noyaient silencieusement dans leur reflet, tirant l'eau avec eux vers le bas.

    Propositions fiévreuses (p.34)

    Si nous pouvions, simplement, continuer à marcher dans ces bois, laisser les branches des pins balayer nos visages, la vie ferait encore perler la sueur sur ton front, mais tu n'aurais pas à te faire de souci pour ce que tu nommes mon exhibitionnisme. Tu n'aimais des arbres que la manière dont la lumière parvenait à travers leurs feuilles en nappes de rayons précis, parallèles, comme une pluie inclinée. Ceci peut paraitre une explication incomplète de notre relation, mais nous avons toujours redouté l'obscurité intérieure au corps. Tu reconnais que toute séduction serait impossible si la structure des propositions était sans mise en relation  physique, si bien que ne pourrions pas passer de l'une à l'autre. Même ainsi, ce n'est pas à tous les moments de bonheur qu'ont peut accrocher ses vêtements.

    Si les mots sont des signes (p.46)

    A première vue, il n'y a guère de ressemblance avec une image de ton corps. Pas plus que le brouillard roulant depuis la mer, couvrant et découvrant la surface de la rivière, ne semblait extrême. J'excusai ton hésitation parce que je pensais que tu voulais tout englober, sans atteinte de fautes d'orthographe. Puis j'ai vu que tu essayais de t'appuyer contre la masse des mots manquants, mur à l'extrémité du monde. Mais je savais, même si imaginer la moindre fraction de cette distance m'épuisait, que le monde continue au moins aussi loin qu'on peut courir pour échapper au danger, là où deux femmes avaient été déposées par la vague sur un retard. Ni les mots ni la rigueur des phrases, disais-tu, ne peuvent venir de l'accélération constante du passé.

    Insertion du miroir (p.74)

    J'ai appris à communiquer en enroulant ma jambe autour de la tienne comme on tisse une pensée, fibre à fibre. La force du langage ne réside pas dans le fait qu'un désir court sur toute sa longueur, mais dans le chevauchement de plusieurs générations. Les relations se forment avant d'être écrites exactement comme l'herbe s'incline sous le vent, et maintenant il n'est plus possible de savoir lequel de nous deux est allé vers l'autre, nu, instable, mais, une fois allumé, l'impréparé fusionna avec son image rémanente comme vingt étages de verre et d'acier dans un incendie. Notre seigneur des miroirs. Je fermai le yeux, ayant peur de ressembler.
    Seawulf
    Seawulf

    Messages : 73
    Date d'inscription : 20/03/2021

    Voir le profil de l'utilisateur https://www.seawulf-proesie.com/

    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum