BALADE EN PROÉSIE
Bienvenue à vous qui passez par ici. Faites y une halte, prenez le temps et si "Balade en proésie" vous parle, installez vous et créez des mots passeurs de vie. Belle journée à vous.
Seawulf (Yves)

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

BALADE EN PROÉSIE
Bienvenue à vous qui passez par ici. Faites y une halte, prenez le temps et si "Balade en proésie" vous parle, installez vous et créez des mots passeurs de vie. Belle journée à vous.
Seawulf (Yves)
BALADE EN PROÉSIE
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Hommes d’ailleurs
Cascade EmptyDim 8 Mai - 18:33 par Seawulf

» Tu flânais à contre-jour...
Cascade EmptyVen 15 Avr - 18:33 par Seawulf

» Cascade
Cascade EmptyVen 15 Avr - 16:59 par Seawulf

» Mots
Cascade EmptyMar 12 Avr - 19:09 par Seawulf

» L'unique réponse de Jean-Marc Sourdillon
Cascade EmptyLun 4 Avr - 16:34 par Seawulf

» En attendant
Cascade EmptySam 26 Fév - 8:27 par Seawulf

» Le sens de la visite de Michel Deguy
Cascade EmptyLun 21 Fév - 8:37 par Seawulf

» Les âmes sont vides…
Cascade EmptySam 19 Fév - 9:04 par Seawulf

» Les nourritures terrestres de André Gide
Cascade EmptyLun 24 Jan - 11:01 par Seawulf

» Midnight blue
Cascade EmptyMar 18 Jan - 8:18 par Seawulf

» Nuit-amant
Cascade EmptyLun 17 Jan - 13:40 par Seawulf

» Fragments écorchés
Cascade EmptyMer 5 Jan - 7:31 par Seawulf

» Prose pour l'étrangère et Carnets de grand chemin de Julien Cracq
Cascade EmptyMar 4 Jan - 16:33 par Seawulf

» Saha et Noor (Afghanistan War)
Cascade EmptyMar 4 Jan - 13:00 par Seawulf

» Ciel à perdre suivi de Le jardin des hommes de Aksinia Mihaylova
Cascade EmptyMar 4 Jan - 12:35 par Seawulf

Cascade

Aller en bas

Cascade Empty Cascade

Message par Seawulf Ven 15 Avr - 16:59

« Elle se ligne vague » Aurélien Barrau


Ta bouche boit mes yeux
Mes yeux goutent tes mains
Tes mains frémissent d’aveux
D’aveux épousant demain.
 
Tes jambes filent l’amour
L’amour tricote mes bras
Mes bras crochent autour
Autour de tes hanches Léa.
 
Tes doigts jouent l’avenir
L’à-venir note aujourd’hui
Aujourd’hui s’offre un sourire
Un sourire qui tant me ravit.
 
Tes pieds sémillants mesurent
Mesurent le temps d’en face
En face pendule la démesure
La démesure arpente l’espace.
 
Tes mots ne s’endorment pas
Pas à pas syllabe et silence
Silence découvre tes pas
Tes pas disent l’absence.
 
Ta nudité enchâsse ton cœur
Ton cœur s’enivre d’air
Air de rien n’est pas sœur
Sœur de toi mais oui ma chair !
Seawulf
Seawulf

Messages : 96
Date d'inscription : 20/03/2021

Voir le profil de l'utilisateur https://www.seawulf-proesie.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum