BALADE EN PROÉSIE


Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

BALADE EN PROÉSIE
BALADE EN PROÉSIE
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Egarements
Tu n’as pas... EmptyJeu 7 Oct - 14:35 par Seawulf

» Rondeur des mains
Tu n’as pas... EmptyJeu 7 Oct - 14:32 par Seawulf

» À la lumière du désamour
Tu n’as pas... EmptyVen 24 Sep - 15:51 par Seawulf

» Très haut amour et autres textes de Catherine Pozzi
Tu n’as pas... EmptyMar 14 Sep - 16:16 par Seawulf

» Flash-back cicatriciel
Tu n’as pas... EmptyMar 14 Sep - 14:54 par Seawulf

» Ce qui n’a pu être
Tu n’as pas... EmptyLun 13 Sep - 16:54 par Seawulf

» Attente
Tu n’as pas... EmptyLun 13 Sep - 9:43 par Seawulf

» New York 2001 « Ground zero »
Tu n’as pas... EmptySam 11 Sep - 14:56 par Seawulf

» L‘impossible espoir (Afghanistan War)
Tu n’as pas... EmptyMer 18 Aoû - 9:10 par Seawulf

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 41 le Mer 7 Avr - 10:42
NEWS

    Pas d'annonces disponibles.

    Tu n’as pas...

    Aller en bas

    Tu n’as pas... Empty Tu n’as pas...

    Message par Seawulf Mer 21 Avr - 8:01

    « Filets accrochés, escarmouches du désir ».
    Robin Robertson
     
    Tu n’as pas mes idées et pourtant,
    elles mènent aux miennes !
     
    Travelling cérébral
     
    Comme une esquisse
    a contrario,
    quelque chose d’inconnue,
    dévertébrée,
    et qui semble éclore
     au cœur du cortex ;
    Empreinte de vie
    à la lueur de tes yeux,
    des mots prennent place
    au chant du monde,
    offrande de joie
    langue vernaculaire.
     
    La bataille n’aura pas lieu !
     
    Ton sourire désarmant
    façon blues rock.
    Fleur ajourée
    berce des rêves perdus
    au creux de la mémoire,
    notes évincées
    des jours heureux.
     
    Zoom avant
     
    Un baiser
    à l’ardeur fragile,
    coquelicot
    sur le bord de la route.
    Un espoir enfanté,
    des mains qui parlent
    à nouveau !
    Des sédiments,
    aux plicatures inviolées.
     
    La guerre s’efface.
    Seawulf
    Seawulf

    Messages : 75
    Date d'inscription : 20/03/2021

    Voir le profil de l'utilisateur https://www.seawulf-proesie.com/

    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum