BALADE EN PROÉSIE


Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

BALADE EN PROÉSIE
BALADE EN PROÉSIE
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» À la lumière du désamour
Couleurs d’âme EmptyVen 24 Sep - 15:51 par Seawulf

» Très haut amour et autres textes de Catherine Pozzi
Couleurs d’âme EmptyMar 14 Sep - 16:16 par Seawulf

» Flash-back cicatriciel
Couleurs d’âme EmptyMar 14 Sep - 14:54 par Seawulf

» Ce qui n’a pu être
Couleurs d’âme EmptyLun 13 Sep - 16:54 par Seawulf

» Attente
Couleurs d’âme EmptyLun 13 Sep - 9:43 par Seawulf

» New York 2001 « Ground zero »
Couleurs d’âme EmptySam 11 Sep - 14:56 par Seawulf

» L‘impossible espoir (Afghanistan War)
Couleurs d’âme EmptyMer 18 Aoû - 9:10 par Seawulf

» "Pax Americana", le rêve brisé des femmes ! (Afghanistan War)
Couleurs d’âme EmptyMer 18 Aoû - 7:48 par Seawulf

» La reproduction des profils de Rosemarie Waldrop
Couleurs d’âme EmptyDim 15 Aoû - 8:15 par Seawulf

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 41 le Mer 7 Avr - 10:42
NEWS

    Pas d'annonces disponibles.

    Couleurs d’âme

    Aller en bas

    Couleurs d’âme Empty Couleurs d’âme

    Message par Seawulf Mar 6 Avr - 15:27

                                                          
                                                         « Viens tout près de moi t’asseoir
    Ne parle plus, ce soir. » Jazy Ruis


     
    Le bleu de l’océan
    Découpé de rocs ensablés
    Lézarde sous le soleil
     
    Les hommes rient
    Au vent d’Ouest
    Sous les conifères penchés
     
    Les femmes prient
    L’amour de grandir
    Même par avis de tempête
     
    Crocheté par deux cheminées
    Le bleu de l’océan
    S’égosille de mouettes
     
    Sur les terres basses
    Les volets blancs
    Aux toits ardoisés volent
     
    Le bleu de l’océan
    S’assombrit
    Et la terre devient noire
     
    Le phare messager
    Si près de Dieu
    Écoute nos prières
     
    En lande alréenne
    Aux songes "clair de nuit"
    Se murmure d’exquises brises
     
    Les petites bâtisses blanches
    Éclairent les âmes
    Perdues de l’humanité
     
    Au bleu de l’océan
    Les bleus à l’âme s’en vont
    Et le destin s’amarre
     
    J’ancre tes mots
    A la mémoire de mes lèvres
    Pages de mes yeux clos
     
    Aux vastitudes nues
    Libres de projets endormis
    Nous irons feuilleter demain
    Seawulf
    Seawulf

    Messages : 73
    Date d'inscription : 20/03/2021

    Voir le profil de l'utilisateur https://www.seawulf-proesie.com/

    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum