À l'orée des mots


Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

À l'orée des mots
À l'orée des mots
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Comme un morceau de nuit, découpé dans son étoffe de Deborah Heissler
Celle qui se nomme Elle EmptyMar 14 Mai - 15:14 par Seawulf

» Carnet de vie de Flash.
Celle qui se nomme Elle EmptySam 4 Mai - 15:49 par Seawulf

» Entrevoir
Celle qui se nomme Elle EmptyMer 3 Avr - 22:16 par Seawulf

» Derniers poèmes d’amour de Paul Eluard
Celle qui se nomme Elle EmptySam 23 Déc - 15:53 par Seawulf

» Ruby moonlight de Ali Cobby Eckermann
Celle qui se nomme Elle EmptyMar 19 Déc - 13:24 par Seawulf

» Les aleurodes s’émancipent…(éco-anxiété)
Celle qui se nomme Elle EmptyJeu 19 Oct - 10:36 par Seawulf

» La voix de la vie de Edith Bruck
Celle qui se nomme Elle EmptyJeu 19 Oct - 10:32 par Seawulf

» Dans le soir étrillé… (Breizh)
Celle qui se nomme Elle EmptyMer 20 Sep - 17:01 par Seawulf

» Tombées de Christian Hubin
Celle qui se nomme Elle EmptyJeu 27 Juil - 10:10 par Seawulf

» La brise s’égrise…
Celle qui se nomme Elle EmptySam 22 Juil - 11:15 par Seawulf

» R o u t e s
Celle qui se nomme Elle EmptyJeu 13 Juil - 11:51 par Seawulf

» Chercher la vie
Celle qui se nomme Elle EmptyVen 7 Juil - 11:08 par Seawulf

» Au matin pourpre (Breizh)
Celle qui se nomme Elle EmptyDim 28 Mai - 7:22 par Seawulf

» Ne varietur (Breizh)
Celle qui se nomme Elle EmptyVen 26 Mai - 10:46 par Seawulf

» Sur l'écritoire...
Celle qui se nomme Elle EmptyMar 23 Mai - 11:21 par Seawulf

Mots-clés les plus tagués

Celle qui se nomme Elle

Aller en bas

13042023

Message 

Celle qui se nomme Elle Empty Celle qui se nomme Elle




« Les années passent, les heures ne passent pas »

Mihàlis Ganas
 
Sauras-tu un jour m’écrire
ce que tu n’as su me dire,
dis-moi
redis-moi
quelques mots d’espérance
parcheminés de ta présence
ici ou là, ailleurs, quelque part
entrouvrir juste les lèvres d’art,
une page, un pas, peu importe où,
à côté, le long de toi ou partout
dans un espace qui nous ressemble,
retisser des louanges tenues ensemble
par nos mains ; faufiler la flamme
en quête d’un sourire au charme
vertige, et du bout de tes grands yeux
suspendus vers l’or ciselé des cieux
imaginer vivre les vœux d’une rose
plantée au milieu du désert, enclose
et effeuillée, au parfum  safrané
où les sables s’enroulent à l’ondulé,
intranquille gite bercé d’une houle
où nos cœurs nus chamboulent
nos corps inapprochés, interlignés
à l’encre du temps, imprégnée
de silence aux couleurs de nacre,
arabesques d’où renait le sacre
du printemps, notes de sansonnets
endormies au pied du châtaignier,
elles s’envolent vers l’espace éthéré
et plongent dans nos âmes apaisées ;
dis-moi
redis-moi
sauras-tu un jour me dire
ce que tu n’as su m’écrire.
Seawulf
Seawulf

Messages : 131
Date d'inscription : 20/03/2021

https://www.seawulf-proesie.com/

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : reddit
- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum