À l'orée des mots


Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

À l'orée des mots
À l'orée des mots
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Entrevoir
Et, néanmoins de Philippe Jaccottet EmptyMer 3 Avr - 22:16 par Seawulf

» Derniers poèmes d’amour de Paul Eluard
Et, néanmoins de Philippe Jaccottet EmptySam 23 Déc - 15:53 par Seawulf

» Ruby moonlight de Ali Cobby Eckermann
Et, néanmoins de Philippe Jaccottet EmptyMar 19 Déc - 13:24 par Seawulf

» Les aleurodes s’émancipent…(éco-anxiété)
Et, néanmoins de Philippe Jaccottet EmptyJeu 19 Oct - 10:36 par Seawulf

» La voix de la vie de Edith Bruck
Et, néanmoins de Philippe Jaccottet EmptyJeu 19 Oct - 10:32 par Seawulf

» Dans le soir étrillé… (Breizh)
Et, néanmoins de Philippe Jaccottet EmptyMer 20 Sep - 17:01 par Seawulf

» Tombées de Christian Hubin
Et, néanmoins de Philippe Jaccottet EmptyJeu 27 Juil - 10:10 par Seawulf

» La brise s’égrise…
Et, néanmoins de Philippe Jaccottet EmptySam 22 Juil - 11:15 par Seawulf

» R o u t e s
Et, néanmoins de Philippe Jaccottet EmptyJeu 13 Juil - 11:51 par Seawulf

» Chercher la vie
Et, néanmoins de Philippe Jaccottet EmptyVen 7 Juil - 11:08 par Seawulf

» Au matin pourpre (Breizh)
Et, néanmoins de Philippe Jaccottet EmptyDim 28 Mai - 7:22 par Seawulf

» Ne varietur (Breizh)
Et, néanmoins de Philippe Jaccottet EmptyVen 26 Mai - 10:46 par Seawulf

» Sur l'écritoire...
Et, néanmoins de Philippe Jaccottet EmptyMar 23 Mai - 11:21 par Seawulf

» Citations de Christian Bobin
Et, néanmoins de Philippe Jaccottet EmptyMer 17 Mai - 12:51 par Seawulf

» À l’heure où...
Et, néanmoins de Philippe Jaccottet EmptyLun 15 Mai - 10:46 par Seawulf

Mots-clés les plus tagués

Et, néanmoins de Philippe Jaccottet

Aller en bas

02042021

Message 

Et, néanmoins de Philippe Jaccottet Empty Et, néanmoins de Philippe Jaccottet




Extrait (p.81) "Aux liserons des champs" 
 
Chose donnée au passant qui pensait à tout autre chose ou ne pensait à rien, on dirait que ces fleurs, si insignifiantes soient-elles, le "déplacent" en quelque sorte, invisiblement ; le font, imperceptiblement, changer d'espace. Non pas, toutefois, entrer dans irréel, non pas rêver ; mais plutôt, si l'on veut, passer un seuil là où l'on ne voit ni porte, ni passage.
 
Extrait (p.68) "Couleurs, là-bas" 
 
C'est la lumière qui trace ainsi, rapidement, vos rêves sur la vitre. Qui vous les révèle ou, au moins, vous les remémore. Qui extrait de vous le meilleur de vous, c'est-à-dire : le peu qui vous soit resté d'elle.
Lumière maternelle, à laquelle il n'est pas si facile d'obéir.
Seawulf
Seawulf

Messages : 129
Date d'inscription : 20/03/2021

https://www.seawulf-proesie.com/

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : reddit

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum